Pourquoi on doit protéger les monuments historiques ?

Les monuments historiques font l’objet d’une politique de préservation très soutenue par l’État en France. En effet, les investisseurs qui engagent leur argent dans la restauration et la rénovation des biens immobiliers classés et inscrits « monuments historiques » bénéficient d’un avantage fiscal important. Mais pourquoi un tel intérêt pour ces types de biens immobiliers ?

Pour éviter que les monuments historiques ne disparaissent !

L’âge, le mauvais état des structures ou des bâtiments, les phénomènes de mode, le nombre élevé et la fréquence de visite de touristes… ont un impact considérable sur l’état d’un bien immobilier historique. En effet, ce genre de patrimoine est souvent vulnérable et fragile. Dans certains cas, les bâtiments risquent même de disparaître.

A vrai dire, ces types de biens immobiliers courent des risques au quotidien. Ils peuvent être détruits à cause des interventions humaines, des catastrophes naturelles, des incendies, des guerres, des conflits, de l’indifférence ou de l’ignorance.

Ainsi, il est important de préserver et de protéger les monuments historiques afin que ceux-ci disposent toujours de leur valeur et caractéristiques propres, lesquelles représentent une part de l’identité de la France.

Pour rehausser la valeur de la France

rehausser la valeur de la FranceSachez qu’il existe tout un groupement de métiers lié à la préservation des biens immobiliers classés et inscrits « monuments historiques ». C’est dire à quel point leur restauration est importante pour garder intacte la valeur de la France.

En effet, les monuments historiques font partie de l’histoire de l’hexagone, mais en même temps, ce sont des éléments indissociables du tourisme en France. Un bâtiment en ruine (musée, château, etc.) n’attirera pas énormément de visiteurs.

Voilà pourquoi, l’État propose de nombreux dispositifs de défiscalisation pour inciter la population à les préserver, les restaurer et les rénover dans le but de les protéger. Si des investisseurs acceptent d’engager leurs capitaux dans ce genre de projet, l’État leur propose un avantage fiscal intéressant. Ils auront alors à engager des travaux de rénovation et d’embellissement des bâtiments existants pour profiter de cet avantage fiscal. Ce dernier se présente sous forme de remboursement de la totalité du montant engagé pour ces travaux de restauration. Parfois, il peut être un allègement des taux fiscaux en termes de revenus fonciers.

Quels sont les types de monuments historiques protégés ?

Il faut savoir qu’il n’y a pas de définition universelle de ce que l’on appelle « monuments historiques » ou « biens culturels ». Toutefois, on a une piste de définition à partir des textes de convention de La Haye et de la déclaration de l’UNESCO.

Ainsi, sont compris dans les monuments historiques protégés les types de biens suivants :

  • Les biens, immeubles et meubles qui revêtent une importance pour le patrimoine culturel des peuples (monuments d’architecture, d’art ou d’histoire, laïques ou religieux)
  • Les sites archéologiques, les ensembles de construction présentant un intérêt artistique et/ou historique
  • Les œuvres d’art, les livres, les manuscrits, etc.
  • Les édifices qui servent principalement à conserver et à exposer ces biens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *