Comment financier une sci ?

En intégrant le marché de la gestion des biens immobiliers, le statut de SCI ou société civile immobilière est le plus pratique compte tenu des différents avantages qu’il offre. Mais pour pouvoir détenir un patrimoine, un investissement s’impose. Avec le régime de la SCI, cet investissement se présente sous forme de location. Dans la plupart des cas, on a recours à un crédit bancaire pour financer une SCI. Mais comment s’y prendre ?

Quel type de prêt pour un investissement en SCI ?

De manière générale, les banques ne proposent pas de prêt spécifique à la SCI. La charte reste la même que pour tout autre investissement locatif. Chaque membre de la SCI est libre de contracter un prêt immobilier à titre personnel pour mener à bien leur projet. Dans ce cas, les banques exigent un très bon apport. À noter qu’un prêt bancaire sans apport dans le cadre d’un investissement locatif n’est pas une bonne affaire aux yeux des établissements bancaires.

La SCI peut aussi choisir d’emprunter en tant que personne morale distincte, de manière à rassembler les fonds nécessaires à l’acquisition immobilière. Celui qui est titré à la tête de la société s’occupe de la demande et tout ce qui s’en suit. Si le prêt est accordé, l’argent sera directement versé sur le compte bancaire de la SCI.

Quelles garanties exigent la banque pour un prêt SCI ?

Les garanties qu’exigent une banque pour untel ou tel prêt immobilier locatif restent les mêmes. Ce sont :

  • L’hypothèque
  • Le privilège de prêteurs de deniers (PPD)
  • Et la société de cautionnement

Par ailleurs, une précaution supplémentaire est prévue pour le cas d’une SCI. Il s’agit d’une caution de part d’un membre, essentiellement de celui qui dispose de ressources au cas où les autres ne parviendraient pas à s’acquitter de leur dette. Les associés sont aussi tenus de souscrire une assurance emprunteur pour bénéficier d’une prise en charge en cas d’invalidité ou de décès de l’un d’entre eux.

Dans le cas du prêt personnel en faveur d’un projet de SCI, l’emprunteur sera le seul responsable de sa dette. De ce fait, ses biens personnels seront saisis en cas d’impayés.comment-financer-une-sci

Les avantages liés à l’emprunt en tant que SCI

En se lançant dans l’achat d’une résidence principale, un particulier privilégie d’un prêt aidé tel que le prêt à taux zéro ou le prêt épargne logement. Tel n’est pas le cas pour l’achat en SCI. Néanmoins, les membres de cette entité peuvent bénéficier de la clause suspensive de crédit dans le cas où leur prêt immobilier ne soit pas accordé. À ce titre, aucune pénalité ne leur sera infligée dans la mesure où le délai fixé avec le vendeur sera honoré.

Pour le cas d’un achat en tant que SCI familiale, l’acheteur a droit à un transfert des parts sociales à leurs enfants, sans qu’il paye un droit de succession. La somme est estimée à hauteur de 100 000 euros. Cependant, l’impôt à sa charge est à valeur égale à ce que paye celui qui achète un immobilier classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *