Comment bien déclarer le crédit d’impôt ?

Certains Français hésitent, actuellement, même si c’est nécessaire, de faire des travaux de rénovation pour leurs résidences principales, car, souvent, ce type d’opération coûte trop cher. Mais, désormais, avec le système du crédit d’impôt, il est devenu envisageable, pour tous contribuables, de projeter des travaux de ce genre. Toutefois, pour bénéficier de ce dispositif, l’étape de la déclaration du crédit d’impôt est incontournable. Mais de quelle façon ?

Le crédit d’impôt, en bref

C’est une disposition fiscale qui est destinée aux particuliers, pour faciliter leur investissement concernant, par exemple, des travaux réalisés pour leur habitation. Ainsi, le crédit d’impôt prend la forme d’un remboursement d’une partie, ou la totalité, des dépenses payées par le contribuable. En effet, contrairement à la réduction d’impôts, permettant uniquement de diminuer ou d’annuler l’impôt à payer, ce dispositif donne la possibilité de bénéficier d’un remboursement par le service fiscal, si son montant est supérieur à celui de l’impôt à payer.

En outre, pour être éligible à ce dispositif, il faut que le logement soit la résidence principale, de l’investisseur, en étant propriétaire, occupant, locataire ou occupant à titre gratuit. Il faut également que ses activités professionnelles soient pratiquées en France. À noter qu’une réhabilitation ne peut pas faire l’objet d’un crédit d’impôt. Quant au montant, l’État a décidé un taux unique de 30 % pour le crédit d’impôt, en abandonnant certaines conditions, comme, entre autres, les conditions de ressources. En outre, il est obligatoire de faire appel à un professionnel, étant Reconnu Garant de l’Environnement, afin de bénéficier de cette aide.

La procédure de la déclaration

procedure-declaration-credit-impotEn général, les contribuables ont deux possibilités pour déclarer leurs crédits impôts.

      La déclaration en ligne sur Impots.gouv.fr

Les internautes peuvent faire, bien entendu, la déclaration de son crédit d’impôt en ligne. Pour ce faire, ils doivent se connecter à leur espace personnel, et démarrer leur déclaration de revenus. Une fois arrivé à l’étape 3, c’est-à-dire sous la rubrique « Revenus et charges », ils doivent se rendre dans la catégorie « Charges », et cocher la case « Transition énergétique dans l’habitation principale ». Par la suite, le service de déclaration en ligne lui permet de renseigner les dépenses effectuées à ce titre, de la même manière que le formulaire 2042 RICI. Dès lors, il faut saisir les cases suivantes : 7CB à 7BL en fonction des dépenses réalisées. Par exemple, pour bénéficier du crédit d’impôt fenêtres en 2018, il faut, en respectant les critères de performance, déclarer à la case 7AM le montant TTC dépensé en 2017, figurant sur la facture, hors pose. En effet, la main d’œuvre est non retenue dans la base de calcul du crédit d’impôt. Par contre, pour les travaux d’isolation de la toiture, il faut renseigner le montant dépensé en 2017 à la case 7AK, dont la pose est incluse.

      La déclaration sur le formulaire 2042 RICI

Pour obtenir son crédit d’impôt, il est encore possible, pour l’investisseur, de faire sa déclaration via le formulaire 2042 RICI. Ce dernier est disponible auprès de l’administration fiscale, et aussi téléchargeable sur fiscale, impots.gouv.fr. Il est à joindre au formulaire 2042 de déclaration des salaires, traitements et pensions de retraite